Umoja Café politique et manifestation : “NON À L’ESCLAVAGE DES NOIRS… EN LYBIE” à Grenoble

/, Business, conférence, Conférences, Culturel, Europe, Networking, Rencontres/Umoja Café politique et manifestation : “NON À L’ESCLAVAGE DES NOIRS… EN LYBIE” à Grenoble
Légendes des catégories : Cinéma | Culturel | Gastronomie | Mode & Beauté | Musique | Ailleurs
Chargement Évènements
Cet évènement est passé

La Ligue Panafricaine UMOJA et ses partenaires se rassemblent pour dire “NON À L’ESCLAVAGE DES NOIRS… EN LYBIE”

Le Samedi 25 novembre 2017

 

De 14h à 18h: Café politique UMOJA: “Pourquoi l’esclavage des Noirs en Lybie ? Quelles solutions ?” (Participation Libre)

À 18h30: Rassemblement devant la plaque Toussaint LOUVERTURE au Jardin de Ville / Parvis des Droits de l’homme (Maison de l’international)

“LES NOIRS ESCLAVES EN LIBYE, OU COMMENT LUTTER CONTRE L’ENCOMIENDA DE L’INFORMATION…

 

Pendant la guerre d’agression de l’OTAN pour assassiner Kadhafi et détruire la Libye, nous étions un petit nombre de militants panafricains, notamment la LP Umoja, à dénoncer publiquement le génocide des populations noires de Libye par les rebelles armés par la coalition occidentale.

Il est évident que les populations noires seraient les plus farouches opposantes non pas à la chute de Kadhafi qui relève d’un autre problème géopolitique mais à la destruction de la Libye car ce sont elles qui avaient le plus à perdre, et ce sont elles, les populations noires vivant sur leur continent d’origine qui ont été spécifiquement ciblées par l’agression impérialiste.

Six ans plus tard, ces mêmes ONG “humanitaires” qui traitaient les militants panafricains de tous les noms croient nous apprendre l’existence en Libye d’un marché où des Noirs sont vendus comme esclave.

Ce fait est connu, mais pour beaucoup d’entre nous, cette “nouvelle” est un choc, alors que si tous ceux qui sont aujourd’hui choqués de l’apprendre avaient pu nous écouter il y a six ans, y compris sur la progression de la négrophobie en Afrique du Nord et son lien avec les politiques européennes, les choses n’en seraient peut être pas là aujourd’hui.

Le manque d’écoute des Africains et des Noirs en général sur ce qui nous concerne en premier lieu et en premier temps est un réel problème qui nous fait ensuite gérer des réactions disproportionnées et souvent sans lendemain, alors que c’est au quotidien que les dominations se font, à l’usure.

Les résistances doivent s’y adapter. Trop de diversion, trop de divertissement, pas assez d’INFORMATIONS, encore moins de FORMATION.

Certes la manière dont l’éclatement de la Libye en trois morceaux suit l’éclatement du bloc nubien entre l’Egypte et les deux Soudan est le signe de guerres de prédation de longue durée qui nous dépassent, mais ces guerres qui sont dites “guerres justes”, nous devons les comprendre et non les subir. La colonisation a toujours été l’esclavage à domicile. Le néocolonialisme n’est que l’esclavage à distance.” 

Amzat BOUKARI- YABARA

 

Légendes des catégories : Cinéma | Culturel | Gastronomie | Mode & Beauté | Musique | Ailleurs