Festival « La bande à Baldwin »

Légendes des catégories : Cinéma | Culturel | Gastronomie | Mode & Beauté | Musique | Ailleurs
Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Du 6 au 10 juillet se déroule à Paris le Festival

« La bande à Baldwin »

 

Au programme

SAMEDI 6 JUILLET
17h30 – ADAMA (2015) film d’animation de Simon Rouby
Suivi d’un débat avec le réalisateur
Adama-Le Monde des Souffles – récit d’apprentissage sur un jeune Africain qui échoue dans les tranchées – est pour sa part le premier long métrage à explorer l’engagement des tirailleurs sénégalais (appellation générique désignant les soldats de couleur noire) au cours de la Grande Guerre. Certes, il y avait bien eu l’atypique La Victoire en chantant (1976) de Jean-Jacques Annaud, farce antimilitariste évoquant le paternalisme raciste des colons blancs ; ou La Dette (2000) de Fabrice Cazeneuve, un téléfilm écrit par Erik Orsenna qui rappelait le devoir de mémoire nécessaire envers les tirailleurs sénégalais. Mais aucun n’avait l’ampleur et l’ambition d’Adama.
Incroyablement expressif et poétique, ce film d’animation mélangeant sculpture, peinture, dessin et 3D met notamment en valeur une chose importante aux yeux des auteurs : cette période dramatique fut un gigantesque creuset qui éveilla les consciences des tirailleurs sénégalais confrontés pour la première fois au monde occidental. Pour Simon Rouby (réalisateur) et Julien Lilti (scénariste), la Grande Guerre signe en définitive “l’acte de naissance, bâclé certes, mais authentique de notre monde actuel.”
19h – BROTHER LATEF & FAMILY
Brother Latef est une des grandes figures du Nyabinghi, musique intimement liée à la culture caribéenne accompagnant diverses cérémonies et festivités est à base de voix et percussions (funde, drum bass, kete, repeater…)
21h – JAMES BALDWIN, THE PRICE OF THE TICKET
un documentaire biographique de Karen Thorsen
États-Unis 1989 / 85 min sous-titré en français
Suivi d’un débat en présence de Samuel LÉGITIMUS (président du Collectif James Baldwin) animée par la journaliste Éléonore BASSOP.
Une participation de 4 euros sera demandée (gratuit pour les membres adhérents)
Synopsis: Un portrait chaleureux de l’écrivain et activiste africain-américain James Baldwin composé d’images d’archives, de témoignages de proches et de nombreuses interviews. Baldwin parle de son enfance, de ses voyages, de l’importance de son séjour à Paris à ses débuts et de son engagement dans la cause des Noirs et des homosexuels.
– Avec les témoignages de: Maya ANGELOU, David BALDWIN, Engin CEZZAR, Yashar KEMAL, William STYRON, Ishmael REED, Amiri BARAKA, Bobby SHORT
Visionnez la bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=8vxPjp931zY
**********
DIMANCHE 7 JUILLET
18h30 – 20h – Allocution d’Alain MABANCKOU, parrain du Festival
Né en 1966, au Congo Brazzaville, Alain Mabanckou réside en Californie. Il est professeur titulaire de littérature à l’Université UCLA de Californie, à Los Angeles. Romancier, il a été récompensé par le prix RFO du livre, le prix du roman Ouest-France-Étonnants Voyageurs, le prix des cinq continents de la francophonie et le prix Renaudot. Son livre Lettre à Jimmy (2007) sorti chez Fayard est une adresse affectueuse à James Baldwin.
19h – LE THÉÂTRE NOIR DE BENJAMIN JULES-ROSETTE
Documentaire de Frantz Kennedy (55 minutes)
En 1975, naissait la troupe du Théâtre Noir à l’initiative de Benjamin Jules-Rosette et de Darling Légitimus. En 1979, ce projet s’incarna dans un lieu, un espace de création et de représentation qui donna naissance à l’Ensemble Culturel Théâtre Noir. L’enthousiasme suscité alors semblait à la mesure des attentes et des déceptions éprouvées
20h – Assise : Quelle place pour l’artiste noir en France ?
Animée par Eléonore Bassop
Avec : Alain Mabanckou, Samuel Légitimus, Joby Valente, Benjamin Jules-Rosette, Firmine Richard Claudy Siar, Sidiki Bakaba, Emil Abossolo, Luc Saint-Eloi, Suzanne Dracius, Hemley Boum, Migail Montlouis Félicité, Tishou Aminata Kane, Christian Julien, Bruno Henry, Franck Salin, Mary Noëlle Niba, Jean-Jacques Seymour…
**********
LUNDI 8 JUILLET
19h (sous réserve) TISHOU AMINATA KANE (danse)
“Tishou signifie « BB » en Créole, Aminata signifie « celle qui porte » en Afrique : pour moi impossible de choisir donc je VIE avec.”
En France, elle vit en tant qu’afro-caribéenne, fille de, mère, femme, et cherche à créer un lien entre ses univers et ses choix d’accompagnante et d’artiste. Dans cette optique elle réalise une certification de coach professionnelle. Son approche est systémique, elle prend en compte la contradiction, la fluctuation, le paradoxe, la créativité, autant de variables nécessaires à la compréhension du réel. Tishou à commencer par le break enseigné par Pascal Blaise (Membre Fondateur, Aktuel force, Black Blanc Beur, VNR), elle mêle à sa création des danses traditionnelles Afro-Caribéennes transmises par sa mère (Remy Evelyne Françoise). Elle y intègre notamment les valeurs et la pudeur inculquées par son père, Cheik Tidiane Kane. Aujourd’hui c’est avec le fruit de 10 ans d’expérience, qu’elle pratique en collaboration avec la compagnie “A part être” son expression artistique.
21h – Jean-Michel BASQUIAT, Une vieUn film de Jean-Michel Vecchiet
suivi d’une rencontre avec Pierre-Paul PULJITZ, co-auteur du documentaire et Stephen TORTON, ancien assistant de Jean-Michel Basquiat
A l’aube des années 80, alors qu’une nouvelle avant-garde artistique envahit les murs et les rues de New York, un jeune adolescent de 15 ans va changer le cours de l’histoire de l’art. Né d’un père Haïtien et d’une mère Portoricaine, Jean-Michel Basquiat va apporter un nouveau souffle, devenant le premier grand peintre noir à ouvrir l’Art moderne au reste du monde. Comme une fulgurance, une comète, Basquiat accomplit son œuvre en moins de 7 ans. Rimbaud des temps modernes, son œuvre gardera l’empreinte de la jeunesse.
***********
MARDI 9 JUILLET
19h : Encré (2014) – documentaire de Rachid Djaïdani
Suivi d’une rencontre avec le réalisateur et le sujet Yassine Meknache
Un documentaire, une réflexion autour de l’Art à travers un portrait de YAZE, artiste peintre, porté par la musique de François et Sylvain Rabbath.
Un documentaire qui trace sa route caméra au poing entre Paris, Lyon, Monfort, Tamesloht et NYC. Un road trip qui nous donne à découvrir un artiste peintre de 33 ans, Yassine Mekhnache a.k.a Yaze. Un film dans lequel la peinture se déverse, nous inonde, nous contemple de son regard abstrait.

Une création picturale portée tout le long de ses escales par une musique originale composée par François et Sylvain Rabbath, un père et un fils unis comme une note vibrant à l’unisson. À chaque couleur sa note….

Une contrebasse pour François le Pater et un clavier pour Sylvain le fiston. Musique classique mais aussi électro pour révéler un peu plus de la complexité d’un peintre moderne dont les fondations sont en perpétuelle mouvement.
21h – NATIVE MAQARI : EXPOSE SUR L’ESSAI DE BALDWIN
« Roman de protestation pour tous “Everybody’s Protest Novel”
Né en 1980, Né au Nigeria, Native Maqari a immigré enfant à Brooklyn NY et a vécu dans des endroits comme Tel Aviv, Israël et au Caire en Egypte. Il est maintenant à Paris où il on le trouve régulièrement dans le monde de la bande dessinée et de la rue. Ces dernières années, sa réputation a dépassé le mouvement graffiti et à contaminer le monde magique de l’illustration et de la bande dessinée.
En 1949 Baldwin écrivait un essai à Paris pour la magazine Zero qui portait le titre « Roman de protestation pour tous, dans lequel il s'opposait avec force à l'utilisation de l'art comme outil de protestation. L’essai lui valut une reconnaissance immédiate au sein des cercles intellectuels français, mais lui fit perdre l’amitié de son mentor et père spirituel, un autre écrivain africain-américain exilé à Paris, à savoir Richard Wright. La querelle dura toute une vie et l’essai a mis à jour une des questions les plus controversées parmi les intellectuels noirs. Baldwin y affirme que "les romans de protestation sont essentiellement des pamphlets de propagande" et ne peuvent donc pas être de véritables œuvres d'art.
Avec des extraits de l’essai “Hélas Pauvre Richard” l’essai que James Baldwin à consacré à Richard Wright juste après son décès – lu par Yves CHEMLA
Titulaire d’un doctorat consacré à La Question de l’autre dans le roman haïtien contemporain (1999, La Sorbonne-Paris 4), longtemps critique littéraire, Yves Chemla est enseignant à l’IUT de Paris.
****************
MERCREDI 10 JUILLET
18h30 – Musique CÉLINE LANGUEDOC – (piano) Kevin JUBERT
Céline Languedoc invite à la rencontre avec l’héritage et le patrimoine antillais, mais aussi avec un parcours modelé par des croisements, des apports, des métissages. Une chanteuse antillaise ? Oui, bien sûr. Et aussi une chanteuse gospel, une chanteuse jazz, une chanteuse blues, une chanteuse cri. Une chanteuse de France, des Antilles, d’Amérique, d’aujourd’hui (…) À elle seule, la voix de Céline Languedoc est reflet de cette diversité. Elle est l’élan du gospel, la gouaille du gwo ka, la séduction de la chanson, la profondeur de la soul, la force insolente de la fanm poto mitan, l’élégance du music-hall, la noblesse du jazz.
YMELDA (chant)
Née à Thomazeau, Ymelda a vécu plusieurs années en Martinique. Lauréate de la commission Écritures de la Cité internationale des arts, elle vit à Paris depuis quelques mois. Sa musique contient une forte dimension spirituelle et racinaire puisée dans les chants sacrés vaudou. Avec Louissaint Jean-Mary (Kebyesou), Ghassen et Houda Fendri, Jean-Philippe, Hsin-Chun chou, Yannay.
21h – JAMES BALDWIN, THE PRICE OF THE TICKET
un documentaire biographique de Karen Thorsen!!
États-Unis 1989 / 85 min sous-titré en français
Suivi d’un débat en présence de Samuel LÉGITIMUS (président du Collectif James Baldwin) animée par la journaliste Éléonore BASSOP.
Une participation de 4 euros sera demandée (gratuit pour les membres adhérents)
Synopsis: Un portrait chaleureux de l’écrivain et activiste africain-américain James Baldwin composé d’images d’archives, de témoignages de proches et de nombreuses interviews. Baldwin parle de son enfance, de ses voyages, de l’importance de son séjour à Paris à ses débuts et de son engagement dans la cause des Noirs et des homosexuels.
– Avec les témoignages de: Maya ANGELOU, David BALDWIN, Engin CEZZAR, Yashar KEMAL, William STYRON, Ishmael REED, Amiri BARAKA, Bobby SHORT
Visionnez la bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=8vxPjp931zY
Légendes des catégories : Cinéma | Culturel | Gastronomie | Mode & Beauté | Musique | Ailleurs