Ayi’ti koze Sou! Ciné-débat: “Nou se woso”

/, Culturel, Projections, Rencontres/Ayi’ti koze Sou! Ciné-débat: “Nou se woso”
Légendes des catégories : Cinéma | Culturel | Gastronomie | Mode & Beauté | Musique | Ailleurs
Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Jeudi 24 janvier 2019 se déroule à Paris le Ciné-débat: “Nou se woso”

La conférence-débat débutera avec le film: “Nou se woso, Les porteurs d’optimisme” en présence de l’auteure et réalisatrice Nathalie Luca (Anthropologue-directrice de recherche au CNRS). La projection sera suivi d’un débat puis d’une discussion informelle autour d’un apéritif !

Résumé de l’oeuvre:
Lorsque, après le passage de l’ouragan Matthew en 2016, Lewis Ampidu Clorméusii a exprimé auprès de Nathalie Luca son désarroi face à la façon caricaturale dont les médias internationaux, sous l’influence des ONG, victimisaient la population haïtienne, laissant croire en une totale incapacité des Haïtiens tant à organiser les secours les plus immédiats qu’à mettre en place un plan de reconstruction de la région, s’est immédiatement formulé le projet de se rendre sur place et de laisser les Haïtiens concernés exprimer devant une caméra comment ils évaluaient la situation et la sortie de crise. Nou se woso est un long métrage d’une heure trente durant lequel des hommes politiques, des entrepreneurs (agriculteurs, pêcheur, boulanger, producteur TV), des étudiants d’une école technique d’agriculture, des représentants d’associations locales d’entrepreneurs, des « startuppers» expriment, par leur récit et par leurs actions, leur engagement, leur vision, leur foi, leur capacité de mobilisation, leur volonté d’innovation. Si pour certains, Dieu peut apparaître plus ou moins explicitement comme un puissant moteur pour avancer, personne en tout cas ne se situe dans l’attente passive de son aide. Ces hommes et ces femmes investis, souvent très modestement, dans un processus de développement économique, manifestent un esprit d’entreprise fait d’espoir de réussite, de projection vers une situation meilleure, d’inventivité, d’abnégation, de regroupements associatifs créés pour parer aux manques et s’entraider dans les méandres administratifs. Ils possèdent cette volonté de décider, de prendre leurs affaires en main, cet esprit d’indépendance et de liberté que l’on reconnaît aux entrepreneurs et qui entrent en conflit avec les manières de procéder perçues comme autoritaires des ONG. Ce documentaire espère sensibiliser le public français, et plus particulièrement les acteurs de la société civile, sur l’utilité de soutenir des actions mises en place localement par les Haïtiens. Il est fait pour provoquer la discussion et engager des pistes de réflexion.


Entrée libre

Légendes des catégories : Cinéma | Culturel | Gastronomie | Mode & Beauté | Musique | Ailleurs