Neïba, la petite héroïne afro que votre enfant va adorer!

///Neïba, la petite héroïne afro que votre enfant va adorer!

Nous avons rencontré Madina Guissé aka « la comtesse d’aventures » au My Afro’Market #2. Elle nous présentait son tout premier roman dont l’héroïne porte un joli prénom africain : Neïba. 

« Neïba je-sais-tout (ou presque) », est un roman destiné aux enfants de 7-9 ans qui sortira en librairie dès l’automne 2017.

 

Bonjour Madina, depuis combien de temps écris-tu?

Étant titulaire d’un bac L, je voulais être conceptrice-rédactrice. L’amour des phrases bien faites est clairement en moi depuis toujours. Cependant, je me suis remise à l’écriture, il y a tout juste un an environ. Le choix des mots, leur mélodies et l’effet qu’ils font aux gens quand ils touchent voire les percutent m’a toujours fascinée. De plus, j’ai toujours pris beaucoup de soin à ne jamais écrire gratuitement. Entendez par là que lorsque j’écris, chaque mot doit compter voire coûter. Cela permet de mieux soupeser leur vraie valeur.

Pourquoi une héroïne afro ?

Comme des milliers d’enfants afro-descendants je n’ai pas grandi avec des personnages qui me ressemblaient. Et lorsque l’on grandit les conséquences peuvent être dramatiques puisque inconsciemment on se dit qu’on ne peut pas rêver d’être journaliste puisque le seul journaliste qu’on connaissait …ben c’est Tintin!

On est conditionné à réajuster nos exigences alors qu’on ne le devrait pas. Aucun enfant ne devrait se censurer ou se limiter par manque de représentations ! Aujourd’hui j’ai des neveux et nièces et lorsque je veux leur offrir des livres avec des héros qui leur ressemblent j’ai le choix entre Kirikou et Tintin au Congo.

Quelle l’origine du prénom Neïba et où as-tu puisé ton inspiration pour cet ouvrage?

Le prénom Neïba vient de l’Afrique de l’Ouest. J’ai trouvé le prénom assez doux et finalement pas trop lié à un pays, ce qui permet aux plus grands nombres d’enfants afro-descendants de s’identifier

Je me suis inspirée des enfants qui m’entourent qui sont à la fois hyper millénial dans leur manière de regarder et d’être dans ce monde, dans leur code et en même temps très classiques.

Je pense aussi que je me suis inspirée de mon enfance pour me mettre à la hauteur d’enfants entre 6 et 10 ans. J’ai essayé de me souvenir de l’enfant que j’étais, des questions qui me venaient, des anecdotes qui m’ont marquées mais aussi des livres que j’aurais aimé lire à cette époque. Et c’est enfin des lectures modernes que je trouve très drôles voire décalés. J’aime beaucoup Chien Pourri mais mon coup de cœur, c’est vraiment Colin de l’espace !

Premier roman mais pas le dernier ? 

Ce n’est pas assurément pas mon dernier, en tout cas je l’espère aussi. Cela dépendra de l’accueil du public. Je suis autoéditée donc créer un roman jeunesse comme celui-ci nécessite un investissement financier conséquent. Néanmoins, il est vrai que j’ai imaginé les personnages de Neïba sur le long terme. Effectivement, l’héroine a une grosse personnalité et le but est clairement qu’on ait envie de la revoir. En outre, mon objectif c’est réellement d’avoir enfin un personnage afro-descendant récurrent comme le Petit Nicolas, Lili de Lili, Max…

 

Illustrations:  Lyly Blabla


POUR VOUS LE PROCURER AVANT LES AUTRES:

COMMANDEZ DÈS À PRESENT VOTRE EXEMPLAIRE EN SUR LE LIEN CI-DESSOUS ET RECEVEZ-LE CHEZ VOUS À PARTIR DU 26 JUIN.

https://publishroom.lepotcommun.fr/pot/26nnme1n

2017-08-04T12:04:50+00:00 22 mai 2017|Categories: Actualités, Interview|Tags: , , , , |2 Comments

2 Commentaires

  1. Coumba 23 mai 2017 à 18 h 34 min␣- Répondre

    Livre amusant et très bien écrit. Bravo

  2. Nadine 13 août 2017 à 14 h 14 min␣- Répondre

    Livre acheté au NHA 2017, Bravo merci pour cet initiative, attendons la suite très prochainement FÉLICITATIONS

Laisser un commentaire