Mbombo, rencontre avec une jeune créatrice

///Mbombo, rencontre avec une jeune créatrice

15086952_368590520140742_611455737_nRencontrée lors du Black Movie Summer de 2016, Micheline Lejeune est une créatrice qui vous invite à découvrir des produits made in Cameroun (sandales en cuir, accessoires en bois, de la décoration…), en plus de ses propres créations vestimentaires.


PRÉSENTATION

Je m’appelle Micheline Lejeune, j’15240138_372090036457457_187671533_nai 24 ans. J’ai grandi au Cameroun, en Belgique en France. Je suis revenue vivre depuis un peu plus
de 2 mois en Belgique pour étudier le journalisme. Je ne sais pas où je serai l’année prochaine, mais pour le moment c’est mon QG. Je suis quelqu’un qui est toujours en mouvement.

J’aime les choses et les gens qui m’animent, qui me font écarquiller les yeux, qui m’étonnent et le monde en regorge.

Je suis toujours en train de prévoir d’aller visiter un lieu. Bien que je me sente très bien chez moi,  j’aime bouger; ça me permet de rencontrer des gens passionnants.
Je fonctionne de la même manière lorsque j’ai une idée, il faut que j’aille au bout; si je me plante, tant pis ainsi va la vie. Mais j’aime faire ce qui me permet de me challenger, il n’y a que comme ça que je me découvre.

LA MARQUE

15127393_368590450140749_1045303809_oMbombo est une marque toute jeune, née lorsque je suis allée rendre visite à ma famille au Cameroun. L’idée s’est développée au fur et à mesure durant cette année. J’étais dans un bon état d’esprit puisque j’ai arrêté mes études temporairement et j’ai voulu faire des choses que j’avais envie de faire depuis très longtemps (lire plus, voyager plus, chiner, etc).

L’élément déclencheur est un jour où je visionnais une vidéo avec la sociologue Juliette Smeralda dans laquelle elle expliquait l’origine des peignes afros.

Par la suite j’ai voulu en trouver moi aussi, mais c’était mission impossible !
Je me suis dit qu’en allant au Cameroun, j’en trouverais et c’est comme ça que j’ai commencé à chiner dans les marchés de Yaoundé.
En cherchant ici et là dans mes promenades, j’ai aussi trouvé des tissus qui me plaisaient beaucoup.

C’est là qu15151556_368590423474085_238833733_ne j’ai décidé de concrétiser cette idée. J’ai eu la chance de tomber sur une couturière qui débutait elle aussi dans le métier et avec qui je me suis vraiment bien entendue, elle s’appelle Ricky. Au fil des jours, je lui ai fais confiance et comme elle produisait un travail de très grande qualité, je lui ai passé de plus en plus de commandes.

Appeler la marque Mon mbombo était idéal parce que cela signifie « unificateur« ; en langue Bassa cela veut dire mon petit moi ou grand-mère selon l’âge de la personne qui l’emploie.

C’est un mot chargé de tendresse qui symbolise la fierté du devoir accompli vis-à-vis des ancêtres. La marque se compose principalement de vêtements dans lesquels j’ai voulu insuffler de la confiance en soi; mais on y retrouve aussi des sacs, des bijoux et des accessoires de décoration.

Merci Micheline pour ta passion et ta sympathie.


www.monmbombo.com

2017-01-06T16:54:43+00:00 1 décembre 2016|Categories: Actualités, Interview|Tags: , , , , |Commentaires fermés sur Mbombo, rencontre avec une jeune créatrice