A 37 ans, Bakaramoko KONE est en charge de la gestion du patrimoine culturel des Pics de Sindou au Burkina – Faso.

///A 37 ans, Bakaramoko KONE est en charge de la gestion du patrimoine culturel des Pics de Sindou au Burkina – Faso.

« Je suis fière de défendre le patrimoine culturel du                                   Burkina – Faso »

Lors de son séjour au Burkina – Faso, notre afroreporter Constance a rencontré Bakaramoko Kone, un guide touristique d’exception. Interpellée par son dynamisme, je n’ai pas pu résister d’interviewer cet amoureux de la culture Burkinabé afin qu’il m’explique les facettes de son métier.

Autodidacte, Bakaramoko Kone a appris seul le métier de guide touristique qu’ il exerce depuis plus de 15 ans. Régulièrement, il traverse le pays avec les touristes et les locaux pour découvrir les merveilles du Burkina-Faso. Bakaramoko Kone est infatigable, il parcourt minimum 40 km à pied par jour. Sa passion pour son métier le pousse à chercher régulièrement des nouveaux lieux à visiter.

Pics de Sindou un endroit touristique mais pas que…

Bakaramoko Kone est né au berceau du peuple Senoufo « les Pics de Sindou ». Ce lieu magique est formé de nombreuses rocheuses mesurant 400 m d’altitude sur un plateau de 5 km.  Afin de préserver l’authenticité de ce lieu sacré, une partie est interdite aux touristes.  Bakaramoko Kone est fier d’occuper le rôle de responsable de la gestion des Pics de Sindou que lui a confié l’office du tourisme du Burkina – Faso et la commune de Sindou.

 Guide touristique, un métier de partage

A l’époque, le métier de guide touristique avait mauvaise réputation au Burkina- Faso.  Les guides étaient considérés comme des vagabons. Très vite la population Burkinabé a compris que la mission des guides touristiques est la valorisation du patrimoine culturel.

Les touristes viennent des 4 coins du monde pour visiter les  « Le Pays des Hommes Intègres » mais la majorité sont des touristes européens. Toutefois, il y a un grand nombre de locaux dans les lieux touristiques.

« J’apprends des touristes et les touristes apprennent de moi. Grâce au métier, ça me fait découvrir beaucoup de chose et également voyager ».

Toutefois, le métier de Guide touristique est sensible à l’actualité nous explique Bakaramoko Kone. Beaucoup de gens ont peur des images de la TV bien qu’elles ne reflètent pas la réalité.

Un homme au grand coeur

Bakaramoko Kone est un homme qui a le cœur sur la main. Il exerce son métier en tant que volontaire et reverse une grande partie des recettes dans les caisses de l’association de tourisme solidaire: DJIGUIYA . Cette association a été créée en 2004 et développe la scolarisation et la santé des enfants les plus démunis de la ville de Sindou.

Les prochains challenges de Bakaramoko Kone et de l’association DJIGUIYA sont:  la création d’un forage au niveau du centre de l’association et la formation les jeunes de l’association au recyclage.

 

Nous lui souhaitons beaucoup de réussite dans ses projets.

 


 

Mail de Bakaramoko KONE: Bakaramoko.kone.yahoo.fr

Site association Djiguiya:  https://djiguiya-sindou.com/

 

Laisser un commentaire